L’émouvante messe de dédicace de la chapelle le 26 mars

Evénement

Messe de dédicace de l’autel de la chapelle rénovée de Saint-Louis de Gonzague, le 26 mars

Près de 800 parents, élèves et anciens élèves, membres de la communauté éducative et bienfaiteurs, ont répondu présents à l’invitation à la messe de dédicace de l’autel de la chapelle de Franklin, dans la soirée du 26 mars.

C’est dans une atmosphère à la fois joyeuse et recueillie que de nombreux membres de la communauté franklinoise se sont retrouvés dans la chapelle rénovée au cœur de l’établissement, dans la soirée du 26 mars. C’était la veille du dimanche de Laetare, pause joyeuse dans le carême, comme l’a souligné dans son homélie le P. François Boëdec, père provincial des jésuites EOF.

Une messe riche en symboles, à commencer par la bénédiction des lieux par Mgr Thibault Verny, évêque auxiliaire de Paris qui la présidait, puis par l’enchâssement dans l’autel de reliques de plusieurs saints, parmi lesquels saint Ignace de Loyola, saint François-Xavier et saint Louis de Gonzague. Après quoi, couvert d’un tablier, l’évêque a généreusement oint le nouvel autel à consacrer, avant de l’encenser.

Différentes générations

La messe rassemblait différentes générations, d’un enfant de quelques mois à Alain de Gaillard, âgé de 97 ans qui, élève à Franklin dans sa jeunesse, avait vécu l’inauguration de la chapelle en 1934, mais aussi d’anciens préfets des études parmi lesquels des pères jésuites – notamment les P. Gilibert, P. Langue, P. Charvet – et des actuels, des élèves du Petit Collège et des grands-parents. Dans l’assemblée, également, quelques élus et des parties prenantes du chantier de rénovation, parmi lesquels Jean-Marie Duthilleul et Benoît Ferré, architectes et Patrick Rimoux, sculpteur de lumière.

Des jeux de lumière

Les fidèles ont ainsi pu découvrir avec éblouissement les nouveaux jeux de lumière dans la chapelle, avec une palette de modulations possibles, allant de l’obscurité à la pleine lumière selon les besoins liturgiques, les lumignons de la chapelle basse au rez-de-chaussée créant une atmosphère particulièrement propice au recueillement.

Fidèle, la Maîtrise de Saint-Louis de Gonzague a animé la célébration, avec de beaux chants ignatiens, avant que le chœur de pop louange d’élèves de 3e animé par Hortense de Villeneuve n’ouvre la messe…

Les temps qui sont les nôtres

« Les temps qui sont les nôtres, frères et sœurs, et ceux qui viennent, vont supposer de bien percevoir ce que signifie d’être chrétiens, d’être clairement enracinés dans cet amour-là, un amour qui regarde et espère au loin, un amour qui n’enferme personne dans des jugements définitifs », a lancé le P. François Boëdec dans son homélie. Avant de poursuivre « c’est cela le souffle de l’Evangile, le souffle qui doit animer notre établissement bien avant le souci de la réussite scolaire, les deux ne devant pas s’opposer. C’est cela le cœur du mystère eucharistique qui sera à nouveau célébré régulièrement en ce lieu. Que chaque jeune dans cet établissement puisse à partir du point où il en est, découvrir sa valeur, qu’il est attendu, respecté, et qu’il a toujours un avenir aux yeux de Dieu ».

Des propos allant dans le sens de ceux de Laurent Poupart, directeur de l’établissement qui, dans son discours d’introduction et de remerciements, a souligné que « rien n’est plus beau dans la mission que de transmettre, de guider un jeune vers l’amour de Dieu et du Christ, qui le rend libre, audacieux, engagé et fidèle ».

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services