Restauration de l’orgue : Interview du facteur d’orgues

Interviews

C’est la manufacture d’orgues Koenig, située en Alsace, qui a été choisie pour restaurer l’orgue de la chapelle de Franklin.

Début 2021, la Commission Orgue a consulté 10 facteurs d’orgue ; 6 d’entre eux ont répondu ; après une analyse approfondie des réponses, les membres de la Commission Orgue ont retenu la manufacture Koenig. Créée en 1945 par Jean-Georges Koenig à Sarre Union dans le Bas Rhin, la manufacture d’orgues Koenig est gérée depuis octobre 2020 par Julien Marchal. Âgé de 30 ans, le jeune président a pris la relève d’Yves Koenig et emploie aujourd’hui 8 salariés.

En 2008, Julien Marchal entre en apprentissage dans l’entreprise Koenig après un baccalauréat littéraire. Passionné d’orgue depuis son plus jeune âge, organiste titulaire de Hesse – un orgue restauré par Jean-Georges et Yves Koenig ! – il obtient d’abord un CAP de menuisier puis un Brevet professionnel. Depuis son arrivée dans l’entreprise, il a eu l’occasion d’élargir petit à petit son champ de compétence, de la menuiserie à la conception, en passant par l’harmonie, pour finalement succéder à Yves Koenig en 2020. Nous avons interrogé Julien Marchal sur la restauration de l’orgue de la chapelle de Franklin.

Fondation JES-Franklin : Quels sont les changements les plus significatifs par rapport à l’orgue actuel ?

Julien Marchal: Les évolutions sont d’ordre visuel, sonore et technique; le but étant de gagner en fiabilité mais surtout en cohérence.

Quelles orientations principales, mécaniques et esthétiques, ont guidé votre travail ?

JM: Le buffet, inspiré du décor de l’édifice, s’intégrera visuellement dans son écrin. Les matériaux choisis sont de première qualité. Le bois massif provient des forêts du Grand Est ; les peaux sont tannées sans produits chimiques, préservant ainsi l’environnement, tout comme la souplesse du cuir. La transmission entre le clavier et la soupape qui alimente les tuyaux sera désormais mécanique et non plus électrique. La traction de type « suspendu » est gage de légèreté et précision du toucher. La sélection des registres (des sonorités) se fera via un combinateur. C’est un système électronique qui permet à l’organiste de gérer facilement les sonorités dont il dispose, sans qu’un assistant soit nécessairement à ses côtés. La soufflerie sera performante et la réserve d’air adaptée pour les grands mélanges sonores.

Quelles sont les étapes pour monter un orgue et ensuite le faire fonctionner ? Qu’est-ce qui se passe à distance en Alsace ? Qu’est-ce qui se passe sur place à Paris ?

JM: Tout le travail se fera dans nos ateliers de Sarre-Union. Cela comprend :

  • Le dessin technique (vues globales à l’échelle 1/10ème, vues de détails à l’échelle 1)
  • La conception, réalisation ou restauration de toutes les pièces (buffet, charpente, sommier, soufflet, console).
  • Le montage de ces éléments en atelier.
  • La confection des mécaniques et des porte-vent qui relient tous les éléments cités plus haut.
  • Parallèlement, la confection ou restauration des 1638 tuyaux, leur mise en harmonie.
  • Les ajustages des tuyaux et leur implantation dans l’instrument puis toute une batterie d’essais.

Le travail en atelier se termine par le démontage de chaque pièce, son emballage soigné en vue de son transport jusqu’à Paris. A Paris, le tout sera remonté pièce par pièce, puis l’instrument sera essayé avant de procéder à l’harmonisation des tuyaux et l’accord de chacun deux.

Combien de tuyaux d’orgue de chaque sorte (petits / moyens / gros) sont prévus ?

JM : 180 gros tuyaux allant de 2,60 m à 1,40 m  (108 tuyaux de bois et 72 en métal, dont la façade), 410 tuyaux moyens, allant de 1,40 à 70 cm en métal et 1036 petits tuyaux allant de 70 cm à quelques millimètres. Soit un total de 1638 tuyaux.

La restauration de l’orgue en images

    

Débit des pièces de bois servant à fabriquer les tuyaux en bois de l’orgue (jeux de Soubasse et Bourdon)

 

Plaques de métal en alliage plomb / étain qui serviront à la fabrication de tuyaux métal et qui ont été coulées dans l’atelier de la manufacture Koenig.

 

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services